Projet Construction d’une ligne ferroviaire Lomé – Cinkassé

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Contexte et objectifs

Le concept de corridor de transport ferroviaire est basé sur les atouts naturels dont jouit le Togo à savoir : l’existence d’un port en eaux profondes, une bonne géographie et topographie permettant la mise en place d’un important corridor logistique vers les pays de l’hinterland, l’existence d’un important gisement de fer à Bassar et un potentiel agricole et minier identifié au Togo.

Le projet chemin de fer vise à desservir l’ensemble de l’économie togolaise et l’arrière-pays enclavé. L’ambition stratégique dudit projet est de faire du Togo une porte d’accès de premier choix en Afrique de l’Ouest tout en facilitant la liaison entre les infrastructures de transport et les zones industrielles, agricoles et minières ainsi que le développement de pôles d’activités économiques tout le long du corridor.

BUT

Le concept du projet chemin de fer a pour but de soutenir le développement du Togo en développant une infrastructure stratégique qui permet le commerce transfrontalier et la croissance de l’économie togolaise.

Porteur(s) du projet

Périmètre

Le chemin de fer sera desservi par un système ferroviaire à écartement standard moderne dédié au trafic lourd. Les servitudes du tracé projetées sur les 670 km sont en moyenne de 50 mètres de part et d’autre du tracé ferroviaire. Ces servitudes seront utilisées pour la viabilisation du corridor en termes d’infrastructures de télécommunication, d’énergie etc., des aménagements nécessaires au fonctionnement de la voie ferrée et au développement des projets de densification.

Coût du Projet

$ 5 086 millions (estimation de l’étude de préfaisabilité)

Mode Financement privilégié

Pour en savoir plus

Siège social: Lomé Avenue Duisburg 43.QAD

B.P. 7633 Lomé-TOGO
Tél. : +228 22 23 12 80
Email: [email protected]

www.togoinvest.tg

Nos autres projets

Togo Aquaculture

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la consommation de poisson par habitant dans la…
A lire :