Kifema Capital, un outil de financement de Togo Invest pour booster le Plan National de Développement (PND)

  • Accueil
  • Kifema Capital, un outil de financement de Togo Invest pour booster le Plan National de Développement (PND)
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La transformation structurelle de l’économie togolaise, dont les autorités ont fait le pari, est portée par un ambitieux plan quinquennal, couvrant la période 2018-2022 et dénommé Plan national de développement (PND).  Il s’agit pour le Gouvernement, grâce à des investissements stratégiques dans des secteurs clés comme les infrastructures, la logistique, l’agriculture ou encore les mines (…), d’assurer la prospérité économique et sociale de tous les Togolais. Au cœur du dispositif pour attirer des investissements publics comme privés, Togo Invest (TI).  Avec des partenaires institutionnels, cette holding dont l’Etat est l’unique actionnaire, a créé un innovant véhicule d’investissement dénommé Kifema Capital, pour regrouper l’ensemble des investisseurs togolais nationaux et de la diaspora souhaitant intervenir sur des projets du PND.

Pour la mise en œuvre du PND, Togo Invest a défini ses domaines d’intervention en priorisant les projets à haute valeur économique et sociale pour le pays, notamment dans les secteurs suivants : agriculture, secteurs portuaire et aéroportuaire, énergie, finances et infrastructures publiques.  Ses critères pour engager un partenariat avec les porteurs de projets structurants sont de plusieurs ordres : selon la nature du projet, un minimum de participation de Togo Invest lui permettant d’exercer un rôle d’actionnaire actif​, la création d’emplois pour les Togolais, une gouvernance transparente et conforme aux meilleures pratiques d’affaires, la création de revenus directs et indirects pour l’Etat ou encore le respect de la règlementation en vigueur.

Il s’agit d’un projet ambitieux pour développer un réseau d’infrastructures de transport moderne (rail, route, logistique, pipeline, et télécommunications) allant du Port Autonome de Lomé à la frontière nord avec le Burkina Faso.

De fait, plusieurs projets sont conçus par Togo Invest, notamment celui dénommé Corridor de Transport du Togo (CDT). Il s’agit d’un projet ambitieux pour développer un réseau d’infrastructures de transport moderne (rail, route, logistique, pipeline, et télécommunications) allant du Port Autonome de Lomé à la frontière nord avec le Burkina Faso.   L’objectif du CDT est d’améliorer l’efficience et l’efficacité du corridor Lomé-Cinkassé, tout en libérant le potentiel économique de toutes les régions du Togo.

Dans ce cadre, plusieurs projets identifiés comme prioritaires dans le PND sont en cours d’étude et ou de mise en œuvre par l’institution à savoir (1) un projet de Port Sec à développer sur une superficie de 100 hectares dans les environs de Cinkassé, (2) un chemin de fer de 670km, (3) une zone économique spéciale et une Plateforme Logistique Multiservice.

Le projet Plateforme Logistique Multiservices consiste à développer à 7km du port de Lomé une infrastructure logistique composée d’une route dédiée avec accès au port, d’un espace de stationnement pour les camions, des infrastructures de base sur le site et autres installations appropriées (centre logistique et de contrôle, bureaux, logements et restaurants).  Celui de la Zone économique spéciale est en lien avec l’axe 2 du PND pour la transformation industrielle.

1 plateforme logistiques multiservices 2020 05 28 13 55 07

En partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), TI entreprend de développer une Plateforme logistique Multiservices.

Ce projet d’infrastructure stratégique en lien avec les orientations du PND permettrait d’accélérer le transport conteneurisé vers les pays du Sahel et aurait un impact, fort et positif, sur l’industrie logistique, avec de milliers d’emplois à la clé.

Lire aussi : 10 questions à Ekué Samuel Mivedor, DG de Togo Invest

Solution de financement des projets d’intérêt national 

Pour financer l’ensemble de ces projets entrant dans le cadre du PND, dont le coût global est estimé à 4 622 milliards de francs CFA (7 milliards d’euros) avec 65% attendus du secteur privé, Togo Invest a mis en place Kifema Capital SAS afin de syndiquer les contributions venant du secteur public comme du privé national.  A propos de Kifema Capital, Marc Alberola, le Directeur Général du Groupe Eranove dit : « c’est un instrument innovant de mobilisation de ressources dans la sous-région qui a un bel avenir devant lui ».

Les principaux actionnaires de ce véhicule d’investissement sont la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), l’Institut nationale d’assurance maladie (INAM), la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Togo (CCIT) et Togo Invest. Kifema Capital est destiné à regrouper dans un premier temps l’ensemble des investisseurs togolais publics comme privés.

Les principaux actionnaires de ce véhicule d’investissement créé en octobre 2019, sous forme de société par actions simplifiées, sont la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), l’Institut nationale d’assurance maladie (INAM), la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Togo (CCIT) et Togo Invest.

Kifema Capital est destiné à regrouper dans un premier temps l’ensemble des investisseurs togolais, qu’ils soient issus du secteur public ou privé.  Les projets d’investissement relevant de son portefeuille sont essentiellement ceux du PND, ou tout autre projet d’intérêt national s’inscrivant dans l’objet social de Kifema Capital.  Pour ce faire, le fonds prendra des participations dans des entreprises de droit togolais, gèrera, contrôlera et mettra en valeur lesdites participations etc.

2 Centrale électrique Kekeli Efficient Power

Centrale électrique au cycle combiné gaz vapeur Kekeli Efficient Power, d’une capacité de 65 MW

Kekeli Efficient Power, la preuve par l’action

Grand chantier dans le secteur énergétique, la construction de la centrale thermique KEKELI, est le premier projet dans lequel intervient Kifema Capital.

Lire aussi : L’Etat, co-actionnaire de la Centrale Kékéli Efficient Power à travers une prise de participation de Kifema Capital

Le projet KEKELI consiste en la conception, le financement, la construction et l’exploitation sur une période de 25 ans d’une centrale thermique à cycle combiné dotée d’une capacité de 65 MW dans la zone du Port autonome de Lomé. « L’avantage du cycle combiné est l’augmentation de la capacité de production sans utilisation supplémentaire de combustible, réduisant ainsi la pollution » détaillent les initiateurs du projet.

La centrale fonctionnera principalement au gaz naturel, auquel peuvent être substitués le propane 95 comme combustible secondaire ou encore le Distillate diesel oil (DDO) comme celui de secours.

Outre la centrale, le projet comprend également la construction d’un poste d’évacuation d’énergie de 161 KV et d’une ligne d’évacuation de l’énergie de 161 KV vers le poste d’interconnexion au réseau national de Lomé Port.

Pour réaliser le projet KEKELI, un investissement total de plus de 82 milliards FCFA a pu être levé par Kifema Capital et Eranove.

Pour sa mise en œuvre, une société dénommée Kékéli Efficient Power S.A. (KEP) a été créée, avec pour principaux actionnaires Kifema Capital qui détient 25% du capital social et le reste par Eranove, un groupe de référence en Afrique subsaharienne, spécialisé dans le secteur de la production et de la distribution de l’électricité ainsi que d’eau potable.

Kifema Capital représente la participation togolaise dans l’actionnariat de KEP.  Il crée ainsi des opportunités pour les investisseurs togolais désireux de contribuer au développement économique de leur pays.

Pour réaliser le projet KEKELI, un investissement total de plus de 82 milliards FCFA a pu être levé par Kifema Capital et Eranove.  La participation massive des banques locales et sous régionales à hauteur de 80% du total de l’investissement, confirme déjà le niveau de confiance des acteurs financiers vis-à-vis de ce jeune véhicule. Comme l’indique d’ailleurs Marc Alberola « ce projet illustre parfaitement le modèle multilatéral regroupant des partenaires panafricains et pan-européens que nous souhaitons promouvoir pour répondre au défi de l’accès à l’électricité et à l’eau en Afrique ».

Afin de maintenir ce bon cap dans la collecte des ressources nécessaires pour la réalisation des projets structurants du PND, Ekué Mivédor, Directeur général de Togo Invest et par ailleurs président de Kifema Capital, appelle le secteur privé à nouer des partenariats : « nous espérons compter sur la participation de tous les togolais y compris ceux de la diaspora pour la concrétisation de ces projets qui, sans doute, seront catalyseurs de l’économie togolaise », déclare-t-il.

3 Ekué Mivédor DG de Togo Invest

Ekué Mivédor, DG de Togo Invest : « nous espérons compter sur la participation de tous les togolais y compris ceux de la diaspora pour la concrétisation de ces projets »

Créer des champions locaux

Après la réussite de la mobilisation des investisseurs autour de la centrale thermique KEKELI, la présidence de Kifema Capital assure de l’imminence d’autres projets, comme la création d’une Zone industrielle, ou celle de la Plateforme logistique multiservices.

Toutefois, la concrétisation de certains projets d’infrastructures va nécessiter que Togo Invest soit suffisamment capitalisée, avec des actifs productifs de revenus. « Nous y travaillons avec notre actionnaire, afin de doter Togo Invest des moyens nécessaires lui permettant de véritablement jouer son rôle, et de réaliser les objectifs qui sont les siens », a indiqué Ekué Mivédor.

Atout maître de Togo Invest, Kifema Capital devrait donc permettre à la holding d’Etat, chargée de conduire le développement et la mise en œuvre d’investissements stratégiques par et pour l’Etat, de développer et de tirer profit des investissements durables.

L’une des plus grandes perspectives de Kifema Capital est de renforcer le contenu local dans les projets de développement en permettant aux opérateurs économiques togolais d’investir dans les grands projets, de bénéficier du transfert de technologie et ainsi, de créer des champions locaux à même d’initier et de développer des projets dans les différents secteurs stratégiques du pays.

« L’objectif à long terme est de faire de notre véhicule, une holding avec la création de filiales qui investiront dans les secteurs porteurs qui seront identifiés », explique Mivédor.  Selon lui, Kifema Capital identifiera et proposera, à travers ses actionnaires, d’autres projets d’envergure nationale dans les secteurs clés notamment le transport, l’agriculture, l’énergie, l’immobilier et les télécommunications, conformément à son objet social.

Atout maître de Togo Invest, Kifema Capital devrait donc permettre à la holding d’Etat, chargée de conduire le développement et la mise en œuvre d’investissements stratégiques par et pour l’Etat, de développer et de tirer profit des investissements durables.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print